Naître de l'Esprit

Qu’est-ce que naître de l’Esprit (Jean 3, 5 à 7) ?  Jésus nous l’explique de différentes façons dans les évangiles, mais plus particulièrement avec l’histoire de Nicodème le Pharisien (voir Jean 3, 3).  Il nous dit que nous sommes nés de l’Esprit (voir Jean 1,12-13) et non d’un vouloir d’homme (ou de la chair) et que « La loi a appelé « dieux » ceux à qui la parole de Dieu a été adressée » (Jean 10, 34).  Dieu nous a fait à son image (Genèse) et c’est normal que nous en ayons le titre, nous sommes donc ses fils et ses filles.  Nous vivons en Lui : « c'est en Lui que nous avons la vie et le mouvement et l'être » (Actes 17, 28).

Qu’est-ce qu’un dieu ? Un dieu est celui qui fait la Volonté de son Père, suit ses commandements et s’en remet à Lui durant sa vie. Ce dieu (homme ou femme) est maître de lui en tout temps (la tentation de Jésus au désert nous montre le comportement qu’il faut avoir face à nos désirs et mauvaises idées). Il n'a pas de pouvoirs spéciaux comme des héros de films et des personnages d’histoires. L’image que le monde se fait en général d’un dieu est bien différente de ce que veut vraiment dire ce mot (cette fausse image vient de la Grèce antique).

Jésus veut nous faire comprendre que nous vivons tous dans l’Esprit (les bons comme les mauvais pour l’instant puisqu’un jour Dieu changera sa Création), que tout est Esprit, car c’est l’Esprit qui nous a créés et que ceux qui croient autre chose ont une mauvaise vision de la Réalité à cause de l’erreur originelle transmise par notre éducation.  Si nous avons compris cela, on dira de nous :

« Le vent souffle où il veut ; et sa voix, tu l’entends, mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va : ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit » (Jean 3, 8).  Cette parole veut dire que nous sommes comme Melchisédech : « qui est sans père, sans mère, sans généalogie ; dont les jours n’ont pas de commencement ni la vie de fin » (voir Hébreux 7, 3). 

On entend notre voix, mais on ne peut dire d’où nous venons ni où nous allons : nous sommes comme le vent, libre, sans frontière ni pays. Jésus est comme cela et tous les humains qui vivent en ce moment sur cette terre.

Il suffit donc d’enlever les idées fausses de nos pensées afin qu’elles partent en fumée, de redevenir maître de notre vie et de ne plus nous laisser influencer par le monde.  L’Esprit Saint (sain) luira enfin sur nous et nos œuvres seront celles de Dieu.

https://leciel.free.fr/preambule/2_nicodeme.php