L'avertissement Ezéchiel 33 et ... (dans la Bible)

Ce texte est très clair si vous le lisez.  Il nous indique le chemin à suivre et les conséquences de ce choix. Nous pouvons le lire au premier degré, car Dieu parle à Israël le peuple, mais on peut le lire au second degré avec l' Israël  spirituel, ceux qui seront ces filles et fils de par l'Esprit. 

Si vous lisez entre les lignes, vous comprendrez l'avertissement réel que Dieu nous envoie sur ce choix important qu'il nous demande de faire.  Il nous indique aussi, dans certains paragraphes, que nous devons suivre ses commandements et garder notre droiture pour avoir la Vie.

 

L'Éternel m'adressa la parole en ces termes :

Fils d’homme, parle aux gens de ton peuple et dis-leur : “Supposez que j’envoie la guerre contre un pays et que les gens de l'endroit prennent l'un des leurs pour le poster comme sentinelle. Lorsque cet homme voit l'armée ennemie s'avancer dans le pays, il sonne du cor pour donner l'alarme à la population.

Si alors quelqu'un entend la sonnerie du cor mais ne tient pas compte de l'avertissement, il sera seul responsable de sa mort si l'ennemi survient et le tue :

Il a entendu la sonnerie du cor et il ne s'est pas laissé avertir ; il est donc seul responsable de sa mort. S'il tient compte de l'avertissement, il sauvera sa vie.

Mais si la sentinelle voit venir l'ennemi et ne sonne pas du cor, de sorte que le peuple n'est pas averti, si alors l'ennemi survient et tue un membre du peuple, cette personne périra bien par suite de ses propres fautes, mais je demanderai compte de sa mort à la sentinelle.

Eh bien, toi, fils d'homme, je t'ai posté comme sentinelle pour la communauté d'Israël : tu écouteras la parole qui sort de ma bouche et tu les avertiras de ma part.

Si je dis au méchant : "Méchant homme, tu vas mourir", et si tu ne dis rien pour l'avertir afin qu'il abandonne sa mauvaise conduite, ce méchant mourra à cause de sa faute, mais je te demanderai compte de sa mort.

Si, au contraire, tu avertis le méchant en lui demandant d'abandonner sa mauvaise conduite, et s'il ne veut pas l'abandonner, il mourra à cause de sa faute, mais toi, tu seras déchargé de toute responsabilité.”

Fils d’homme, dis à la communauté d'Israël : “Vous ne cessez de répéter : "Comment pourrons-nous vivre puisque nos rébellions et nos fautes pèsent sur nous et que nous dépérissons à cause d'eux ?”

Dis-leur : “Aussi vrai que je suis vivant, le Seigneur, l'Éternel, le déclare, je ne prends aucun plaisir à la mort du méchant, je désire qu’il abandonne sa conduite et qu'il vive. Détournez-vous, détournez-vous donc de votre mauvaise conduite ! Pourquoi devriez-vous mourir, gens d'Israël ?”

Quand bien même j’aurais dit au juste qu’il vivrait, si, fort de sa droiture, il se met à commettre le mal, on ne tiendra plus compte de toute sa droiture et il mourra à cause du mal qu'il aura commis

Et quand bien même j’aurais dit au méchant : “Tu vas mourir”, s'il abandonne ses fautes et fait ce qui est droit et juste, il vivra.

S'il restitue le gage qu'il a exigé et rend ce qu'il a volé, s'il se conforme aux commandements qui font obtenir la vie et cesse de faire le mal, certainement, il vivra ; il ne mourra pas.

On ne tiendra plus compte de tous les péchés qu'il a commis ; puisqu'il a fait ce qui est droit et juste, il vivra.

Les gens de ton peuple ont dit : “La manière d'agir du Seigneur n'est pas équitable.” Mais c'est leur manière d'agir qui n'est pas équitable.

Lorsqu'un juste se détourne du bien et commet le mal, il mourra pour cela.

Et lorsqu'un méchant se détourne de sa méchanceté et fait ce qui est droit et juste, il vivra pour cela.

 

Comment osez-vous dire que ma manière d'agir n'est pas équitable ? Je vous jugerai, chacun selon sa manière d'agir, gens d'Israël !